Le blog du Veilleur

 

This page is powered by Blogger. Isn't yours?

30.6.03

 
Avec quelques amis, nous envisageons de visiter Amiens. Un séjour, même de courte durée, se prépare sur le web. Le site officiel d'Amiens (avec une curieuse terminaison en .com) est très bien fait mais ne permet pas de jouer de la touche retour (back), ce qui m'est toujours désagréable. Le site fournit cependant toute une série d'informations, les plus utiles que les autres. Le site est lié à celui du Club hôtelier du Grand Amiens qui fournit les disponibilités hôtelières.

24.6.03

 
Vous est-il arrivé qu'on utilise votre blog contre vous? Cela m'est arrivé ce jour. Extrêmement déplaisant.

21.6.03

 
Blogue ta musique

Le Veilleur avait promis d'évoquer ses éveils musicaux à l'occasion de Blogue ta musique, une opération montée à l'occasion de la Fête de la Musique. Un tour dans les premiers émois du Veilleur...

Si j'ai sans doute acheté comme premier 45 tours, un simple des Beatles sans doute écouté sur mon Tepaz, mon premier groupe préféré était sans doute Creedence Clearwater Revival avec les frères Fogerty (et leurs chemises à carreaux). Plus tard, j'ai été accroché par un rock plus dur et, à l'internet, on parlait plutôt de Deep Purple (j'arrivais à faire 3 notes de "Smoke on the Water"), de Black Sabbath ou de Led Zeppelin (NB : mon tout dernier concert a été celui de Robert Plant, in-com-pa-ra-ble). Led m'a marqué et près de 30 ans après, je me faisais offrir une compil (4 CD) de leur oeuvre. Je me souviens de ces morceaux qu'il fallait passer à fond la caisse pour entendre le son courir d'un baffle à l'autre.

A l'époque, on pouvait découvrir de très bonnes choses sur les télévisions françaises (si, si) notamment avec Patrice Blanc-Francart. L'électricien du village avait relié la TV à un gros enregistreur à bande et j'enregistrais toutes les émissions. Bien sûr, il y avait parfois des musiques plus difficiles (souvenez-vous de Magma?) mais aussi du blues (Rory Gallagher, lui aussi avec des chemises à carreaux) et encore bien d'autres découvertes.

J'ai eu ma période planante avec, forcément, mon regard tourné vers Pink Floyd, Tangerine Dream mais aussi Yes, Emerson, Lake & Palmer.

Mais je ne suis jamais tombé dans le côté adepte sectaire. J'ai toujours reconnu avoir un faible pour le glitter et le glam rock (T-Rex, Gary Glitter, Suzi Quatro, Slade,...), à une époque où cela faisait mauvais genre du côté des purs du rock.

Plus tard, je me suis intéressé au disco ("Saturday night feaver" reste pour moi un excellent film), au ska (Madness, Specials), au reggae (ah ces concerts de Peter Tosh, un énorme pétard à la main), à la chanson alternative (les "Contre-Eurovision" - avec prise de LSD au préalable -), à la chanson française (comme ze6tmd, j'étais fan de Jacques Higelin que j'ai d'ailleurs vu en concert avec Armande Altaï), à la chanson dialectale (pendant que j'effectuais un stage à la Maison de la Culture de Tournai). Même si mon look tenait plutôt du baba cool (avec une véritable ressemblance - à l'époque - avec Jerry Garcia, le leader des Gratefull Dead), j'accrochais à la musique punk (mais pas à son idéologie et à ses habitudes vestimentaires).

J'ai suivi avec intérêt la new wave, me suis ouvert à la World Music et c'est fort amusé que je me suis rendu compte que mes enfants accrochaient à des morceaux où le sampling d'anciens tubes était courant. La boucle est bouclée. La musique n'est-elle pas, elle aussi, un éternel recommencement?

19.6.03

 
Ce samedi 21, on fête la musique avec "blogue ta musique". Le Veilleur sera de la partie.
 
http://www.20six.fr/-/pub/maxou/blogtamusique---blogads.gif

15.6.03

 
Merci à Jean-Luc Raymond pour m'avoir signalé des problèmes de lien dans un message. Ce samedi, je n'ai pas fourni de contenu à mes blogs puisque je préparais la version de travail du futur site e-administration.be. Les curieux (et ceux qui voudraient formuler quelques suggestions) peuvent venir visiter la version de travail. J'ai encore une fois utilisé Webzinemaker, non que je sois un fou de solutions commerciales mais ce produit est remarquablement souple, flexible, attentif aux utilisateurs... et peu onéreux. Quant à ce dimanche, c'est mon anniversaire. Ce ne sera pas un jour de repos. Des articles à transférer sur Vivat. L'un d'eux portera sur les clés USB; il n'a pas été très difficile à réaliser : j'ai reçu une clé USB en cadeau d'anniversaire! Aujourd'hui, je travaillerai pour le magazine "Lectures" à la rédaction d'un dossier sur les bibliothèques et livres électroniques, numériques, électroniques, en ligne. L'article commencera par faire le ménage entre les termes!

13.6.03

 
Train à 7h10. Arrivée en Gare du Nord avec 5' de retard sur l'horaire. Descente dans le métro parisien. Queue pour les tickets. Direction Saint-Michel, errements dans la station pour prendre le RER et gagner le Champ de Mars. A la sortie, un quai. Je suis tellement prêt que je vois mal la tour Eiffel. Je m'éloigne sur le quai Branly où le CIDJ accueille un "Jeudi des EPN"... organisé un vendredi. Beaucoup d'animateurs même si certains ont dû renoncer au voyage pour cause d'actions sociales. On pourrait dire que le Secrétaire général pour la Société de l'Information, Jose Carlos Alarcon Arévalo et votre serviteur jouent les "étrangers de service" mais rien de plus faux. On sait le bloggeur fou, Jean-Luc Raymond, un des organisateurs, soucieux de faire découvrir d'autres réalités et d'apporter un éclairage différent à ses compatriotes. Une journée très intéressante qui me donne quelques idées. Encore faudra-t-il les concrétiser...
Et puis c'est le retour, le RER, le métro, l'achat de plusieurs revues dans un Relay, la recherche du point où changer la réservation de Thalys (un seul point, une belle file) et un trajet un brin ensommeillé. Retour à la maison et (très petite) marche jusqu'au restaurant "La Mezzanine" (avenue d'Auderghem, face à la maison communale d'Etterbeek) pour un dîner d'anniversaire (le mien en l'occurence). J'aime l'atmosphère de ce restaurant, sa décoration et l'on y mange très correctement. La personne qui nous sert fort aimablement nous voit examiner une curieuse oeuvre accrochée sur le mur au-dessus du bar. "Rêve brisé" et il s'agit de sa propre création. Surprenant, non?
 
127 euros au lieu de 82 euros, c'est ce que m'a coûté un aller-retour Bruxelles-Paris. Pourquoi ce supplément de plus de 50%? Tout simplement parce que le système d'e-paiement accolé au site de Thalys est foireux. Après avoir choisi les trains et la formule de voyage, je suis passé au stade du paiement et fournit mon numéro de carte. Puis l'écran se fige. Tiens, curieux, de ne pas avoir une formule de salutation mais, comme j'avais fourni mon adresse électronique, j'étais persuadé recevoir un mél de confirmation. 10 jours plus tard : rien! Après avoir patienté au téléphone, j'ai un contact avec le service clientèle de Thalys. Un monsieur absolument charmant, prénommé Younes, investigue mais, visiblement, ma réservation n'a pas été enregistrée. Je m'y prends cette fois par téléphone... et impossible maintenant d'obtenir une formule bon marché... Si je n'étais intéressé par les "nouvelles" technologies, je dirais que celles-ci m'ont fait perdre 45 euros!

12.6.03

 
Retour en "province" ce jeudi et, plus précisément à TechnocITé, un des centres de compétence TIC wallons installé, celui-là, à Hornu à côté du Grand Hornu (et de son Musée d'art contemporain). La journée de formation visait un public issu des administrations communales avec des exposés d'Olivier de Wasseige (DéfiniTion) autour de La Gestion de la Relation Citoyen et l''Impact des TIC sur l'organisation administrative et la gestion du changement. Un exposé très riche (le temps imparti était un peu court) qui a visiblement éveillé l'attention de fonctionnaires qui sont loin d'être techno-résistants, selon l'expression employée ce jour par votre serviteur.
 
Petite excursion ce mardi jusque Gosselies mais pas pour me rendre à Technofutur 3 ou même au Point Centre mais plutôt - non loin de là - au bâtiment Adler. Dans cette pépinière, la société Integracom qui présente de très belles solutions (gestion de contenu de sites web, publipostage électronique, gestion de lettre d'information, de forum électronique, information via SMS, catalogues ou répertoires en ligne,...) à des prix très accessibles. Et - cela ne gâte rien - ces solutions sont bien de chez nous ! S'il s'agit d'une société commerciale, elle n'en est pas moins attentive aux besoins et attentes des secteurs public et associatif. On sent ainsi le souci de proposer des solutions adaptées (aux exigences et aux moyens d'une telle clientèle) et, sans doute, de mieux communiquer avec un secteur qui ne parle pas le langage de l'entreprise et ne manie pas le jargon de l'e-business.

8.6.03

 
Panique à bord! Ce message puait pourtant le virus mais j'ai été trop rapide... Résultat des courses : quand je veux écrire une lettre avec un tréma, je me retrouve avec des gines tels que "^^e", "^^i". Selon la revue Micro Hebdo n°268, il s'agirait d'une attaque du virus Bugbear. Il est conseillé d'utiliser des logiciels de désinfection comme FxBgBear téléchargeables sur secuser.com. Malheureusement, cette solution ne s'est pas révélée efficace. En tout cas pas plus que Norton anti-virus qui s'est mis aux abonnés absents. Quelqu'un a une solution ?

6.6.03

 
Au fond, j'aime donner des formations... meme si l'exercice me rend toujours anxieux. A propos de la formation en e-écriture donnée à Technofutur 3, j'en suis sans doute à la 3e ou 4e mouture de la présentation. La version provisoire en PowerPoint peut d'ailleurs etre consultée à cette adresse. La formation de ce jeudi m'amène à penser qu'il faudra encore faire quelques modifications et ajouts : une page de titre (pas directement mon mini-CV et ma photo !), Aux pages 7 et 8 notamment, je devrais revoir la justesse des liens et, de toute façon, prendre le parti d'écrire les liens in extenso (pour la version papier distribuée aux participants à la formation). En ce qui concerne les éléments de l'article ou du dossier, il serait intéressant d'illustrer avec des zooms sur des captures d'écran permettant d'identifier clairement les éléments évoqués. Ajouter la mention de l'heure (sites d'info "chaude") et les mentions légales (copyrights pour les journalistes et photographes). En matière de relief et d'aération, ne pas oublier de citer l'utilisation de lettrine (cf. Libération) et l'utilisation de la couleur. En ce qui concerne les fonctionnalités, il faut montrer leur représentation par du texte et/ou des icones et distinguer les fonctionnalités permettant les interactions, celles en rapport ou pas avec l'article (articles les plus lus) et, surtout, les fonctionnalités qui ne sont pas liées à l'article lui-meme mais à l'ergonomie du site (retour vers l'accueil par exemple). Polices : montrer des exemples (intégrer extraits de capture) notamment avec l'utilisation du Georgia. P12 : intégrer le cercle chromatique pour expliquer les couleurs complémentaires. P14 : illustrer la politique des liens (exemples). P24 : lien entre écriture-graphismet et le site (objectifs, public cible, éditeur) à travers les exemples de la Fédération des Notaires et de Dexia (Business, Jeunes). P29 : illustrer le test de lisibilité de Flesch. Déplacer la relation avec le lecteur/visiteur. Prévoir des captures d'écran pour les fonctionnalités de Webzinemaker (en lien avec la préparation de la formation à ce sujet). Blog : prévoir des captures d'écran avec les différentes étapes de l'ouverture d'un blog chez Blogger.
P46 : éviter les redites. Intégrer les exercices préparés et faire des liens avec les exemples en ligne. P50 : fournir une explication de la netiquette (+ liens).
Il faut pouvoir montrer que le webzine peut précéder le magazine papier (exemple de "Solidaire" !) et ne pas nécessairement n'en etre qu'une transposition. Avec la possibilité de fournir ainsi une information entre deux parutions d'un magazine d'entreprise par exemple et de n'ensuite sélectionner qu'une partie des articles.
Par rapport aux études évoquées en filigrane, il faudrait en publier une recension. Une bibliographie ou une webographie plus exhaustive seraient utiles.
 
Meme (!) la presse belge parle d'Emmanuelle Richard. Tout au moins son site est cité dans un article du mensuel "netcetera - le guide belge du multimedia" (n°21 - juin 2003) qui porte pour titre Vos états d'ame sur le Net!.

5.6.03

 
Je suis à Technofutur 3 et je fais une démonstration de mon blog. Allez, j'attends demain pour vous expliquer les réactions (et mes tentatives de changer le look du blog).

2.6.03

 
Une journée lourde... Et dire qu'il y a encore quelques jours, on se plaignait du froid ! Mais la chaleur et les pics d'ozone ne peuvent nous interdire de travailler. Un peu de préparation du dernier cours pour bibliothécaires brevetés (mais arriverais-je un jour à les passionner et à leur faire comprendre l'intérêt des TIC dans le monde des bibliothèques publiques), un zeste de mise en forme d'articles pour Vivat (mais des articulets élogieux dans l'Echo-Actualités et dans Télépro, ça aide) et une petite visite des pages de Craowiki. Ces pages "collectuelles" sont intéressantes, de fil en aiguille, elles élargissent votre horizon et vous sentez qu'il y a là quelques personnes qui demandent à être connues. On en reparlera...

1.6.03

 
C'est le vice-président de la (célèbre) Fête de l'Internet en Belgique. J'ai nommé Joël Mathieu. Je le titillais quelque peu hier sur ce blog et ai l'habitude de lui vanter les "nouveaux usages" des TIC. Piqué au vif, ne voilà-t-il pas qu'il ouvre son propre blog à l'adresse joelmathieu.blogspot.com. Bien sûr, on ne peut pas dire qu'il ait forcé sur le contenu mais c'est déjà un grand pas. Je vous invite à lui envoyer un petit mot (joel.mathieu@gsara.be) afin qu'il poursuive dans cette voie que votre modeste serviteur a tracée...

A part cela, je suis un peu perplexe pra rapport à un choix de formule de blog. Mon problème est le suivi : je dois ouvrir un site informatif composé de rubriques avec des brèves. Les formules commerciales de webzine ne me paraissent pas adaptées au format des articles. Les choix me paraissent être les suivants :
- je trouve un hébergement, j'y installe les logiciels ad hoc et j'y gère mon blog (mais je risque d'être confronté à des problèmes techniques d'installation, puis à des problèmes habillage, etc)
- j'utilise une formule gratuite de type Blogger (mais les modèles affichés ne comportent ou ne gèrent pas de rubriques; par ailleurs, la publicité gêne sur un site plus officiel)
- j'achète un logiciel de type Radios UserLand avec hébergement compris (mais je risque d'avoir des problèmes pour personnaliser le blog vu les fonctionnalités de l'outil)
- j'acquiers un blog préformaté auprès d'une société comme "La boutique du weblog" (mais le choix de modèles et leur personnalisation semblent encore limités).
Des remarques, des pistes, des suggestions ? Envoyez un message à philippe.allard@contactoffice.net